Le piment d’Espelette est un piment cultivé sur les jolies terres ensoleillées du Pays Basque. Qu’il soit en poudre, en gelée, en sauce, ou encore, dissimulé au cœur d’un délicieux carré de chocolat, son goût est tout aussi audacieux que sa couleur. Nous vous donnons nos conseils pour l’utiliser à sa juste valeur, et pour le conserver de façon qu’il garde toutes ses saveurs.

En savoir plus sur le piment d’Espelette

Si vous vous baladez dans les jolies rues d’Espelette en période estivale pendant votre séjour camping au Pays Basque, et jusqu’à fin novembre, vous aurez le plaisir de découvrir les superbes maisons à colombages. Typiques du Pays Basque, elles arpentent la région et reflètent les couleurs ambiantes. Mais, ce qui vous frappera en premier, ce sont les guirlandes de piments d’Espelette qui les ornent !

Aujourd’hui, ils ne sont là que pour décorer ces maisons, et afficher avec fierté la spécialité de la région. Cependant, il fût un temps où ces piments étaient véritablement exposés sur les façades sud des maisons, afin de sécher naturellement, et dans la pure tradition.

Mais, revenons à notre époque. Car désormais c’est sous des serres que les piments perdent progressivement l’eau qui les compose et sèchent délicatement, ce qui va permettre de développer toutes les saveurs de ce produit régional. Puis, le processus de séchage va poursuivre à l’intérieur d’un four. Lorsque cette étape est achevée, il est temps de procéder soit au broyage du piment d’Espelette pour le réduire en poudre, soit à la confection des cordes de piments.

Bien qu’ils puissent être consommés frais, les piments d’Espelette ne bénéficient pas de l’appellation AOC sous sa forme entière.

Zoom sur le piment d’Espelette AOP

L’appellation AOP est applicable uniquement sur le piment séché, car c’est seulement à cette étape que toutes les saveurs sont concentrées dans le produit. Il a le privilège d’être la seule épice française à bénéficier de l’appellation d’origine protégée, grâce à son goût unique et reconnaissable de tous. Chefs étoilés ou amateurs de cuisine : si vous aimez le piquant, vous aimez ce piment ! Ses saveurs sont multiples. Il a tendance à être légèrement sucré, avec un soupçon d’amertume. Puis, une impression de chaleur, lentement et progressivement, va venir envahir votre bouche. Selon les piments, ils peuvent d’ailleurs être moyennement ou fortement piquants.

Lorsque les saveurs se font ressentir au niveau olfactif, vous pourriez retrouver des notes de tomates mûres, de poivrons rouges, de foin, ou encore des odeurs issues de la torréfaction.

100 % des lots de piments d’Espelette sont contrôlés par les organismes de l’AOP. En effet, leur jury se compose de représentants des métiers de bouches et de producteurs qui vont venir analyser l’esthétique du produit, et, plus particulièrement, sa couleur. Afin de se voir délivrer l’AOP, les piments d’Espelette sont dans l’obligation de provenir de la même exploitation agricole.

Utiliser le piment d’Espelette en cuisine

Le piment d’Espelette s’intègre presque partout ! Fraîchement émincé, ou en poudre, nombreuses sont les recettes où il peut être utiliser. Il peut agrémenter des soupes, une viande, des légumes, ou encore, du poisson. Vous êtes libres de donner cette subtilité épicée à vos plats ! Comme dit plus haut, il est même associé avec du chocolat, ou certains desserts fruités.

Comment le conserver

Afin de préserver toutes ses saveurs, il est préférable de respecter certaines règles de conservation.

Sous forme de corde séchée, il se conserve plusieurs années dans un endroit ventilé et à l’abri de l’humidité. Cependant, il est conseillé de le réduire en poudre après 3 mois de conservation, aux risques qu’il perde son arôme. En poudre, il faut le stocker à l’abri de la lumière, de l’air et de l’humidité. Il est possible de le conserver dans le bac d’un réfrigérateur.

En purée ou en gelée, il se conserve à température ambiante avant ouverture, puis au frais, à 4 degrés environ, pendant plusieurs semaines.